Connect with us

Société

Tell’em ! Michelle Obama évoque le stéréotype de la “Angry Black Woman”

C’est ornée de ses boucles naturelles que l’ancienne Première Dame, Michelle Obama, a marqué son retour lors de l’Essence Music Fest. Une flamboyance qui n’a d’ailleurs pas manqué de faire le buzz, comme à son habitude sur les réseaux sociaux. La journaliste Gayle King, assise avec elle, n’a pas manqué de rappeler à notre FLOTUS préférée combien elle nous avait manqué.

Puis, Michelle est revenue sur son livre à succès, Becoming, dans lequel elle parle de son parcours d’avocate et de Première Dame. Elle est notamment revenue sur les attaques qu’elle a souvent reçues, aussi bien pendant la campagne électorale de Barack Obama que pendant son mandat, évoquant ainsi un stéréotype dont souffrent encore beaucoup de femmes noires : celui de la femme noire (toujours) en colère (ou Angry Black Woman).

« Donc maintenant, je suis Michelle Obama la bien-aimée. (…) Mais pendant longtemps, j’étais une femme noire en colère qui émasculait son mari, qui était une personne à craindre parce que cela faisait partie du jeu politique. » a-t-elle déclaré avant de continuer.

“Les démocrates et les républicains ont essayé de me prendre par les genoux. (…) Et la meilleure façon de le faire était de se concentrer sur la seule chose dont ils savaient que les gens avaient peur, c’était la force d’une femme noire. Ils ont donc transformé cela en une caricature.

Michelle a également confié qu’à un moment donné, elle a même envisagé de quitter la campagne électorale mais Barack ne voulait pas qu’elle parte (tu m’étonnes). Elle a donc continué à aider son mari à devenir le premier président noir des États-Unis. « C’était la beauté de Barack. Barack savait comment prendre des coups de poing ».

L’ancienne Première Dame a rappelé combien les représentations et nos histoires comptent.

“Que ce soit à Copenhague, à Paris ou à Londres, les gens se sont retrouvés et se sont reconnus dans l’histoire de cette petite fille noire qui a grandi dans le sud de Chicago”, a déclaré tantine Obama. “C’est ce qui me fait me rappeler que nos histoires de personnes noires et de femmes noires ont du pouvoir.”

Enfin, notre FLOTUS s’est adressée à la jeunesse.

“Eh bien, il était important pour moi de raconter cette partie de mon histoire parce que je sais qu’il y a beaucoup de jeunes enfants qui nous voient maintenant, ainsi que Barack”, a déclaré Obama. “Ils nous voient comme les premiers. Ils nous voient quand nous sortons de la Maison Blanche, mais ils ne se souviennent pas du nombre de coups de poing que nous avons pris pour y arriver.”

“Mais je partage cette histoire parce que je veux que les gens, en particulier les jeunes, sachent que nous vivons tous ces moments où les gens essaient de nous définir avant d’avoir l’occasion de nous définir nous-mêmes”, a-t-elle ajouté.

Retrouve WYAT sur Facebook

Comments

comments

wyat-staff

WYAT Magazine est le nouveau média de la Youth Culture Afro. Pop culture, Lifestyle, société et tendances décryptées.

Cliquer pour commenter

Plus d'articles dans Société

PUB

FACEBOOK

POPULAIRES

SOCIÉTÉ

To Top
Close