• News
  • Beauté
  • Société
Mode et beauté Beauté Les femmes noires et métisses plus exposées à des...

Les femmes noires et métisses plus exposées à des produits cosmétiques dangereux que les autres

-

- Advertisment -

Une étude américaine a récemment révélé que les produits cosmétiques destinés aux femmes noires et métisses contiennent beaucoup plus de substances dangereuses pour la santé que les autres produits de beauté.

L’étude publiée dans l’American Journal of Obstetrics and Gynecology et réalisée par des chercheurs de l’Occidental College et de la George Washington Universityprécise que les principales concernées sont les femmes noires et métisses âgées entre 18 et 34 ans, cœur de cible des grandes marques puisqu’elles achètent en moyenne 10 fois plus que les autres femmes par an.  Parmi les principaux produits pointés du doigt, les produits éclaircissants la peau et les produits défrisants. Les produits décapants (ou éclaircissant) contiennent un fort taux de mercure, composant destructeur pour les reins et des dermocorticoïdes, que l’on retrouve dans des crèmes aux effets puissants traitant l’eczéma. Quant aux produits lissant les cheveux ou défrisants, ils contiennent des œstrogènes et parabènes pouvant provoquer puberté précoce, troubles hormonal et de la thyroïde, plaçant ainsi les femmes enceinte en ligne de mire.

L’exposition des femmes noires et métisses à ces composés chimiques nocifs s’explique en grande partie par le désir de se soumettre aux diktats de la beauté occidentaux, comme l’explique la scientifique Ami Zota qui a conduit l’étude :

« La pression de se conformer aux standards de beauté occidentaux pousse les noires, les Latinas et les Asiatiques (…) à utiliser plus de produits de beauté et donc à être exposées à des taux plus élevés de produits chimiques connus pour être nocifs pour la santé.

Les produits de beauté sont sources de problèmes graves et sous-estimés sur le système reproductif. C’est une véritable injustice environnementale. »

Contrairement aux produits pharmaceutiques, aux Etats-Unis, le marché du cosmétique n’est pas régulé de manière stricte et les entreprises peuvent ainsi commercialiser un produit cosmétique sur le marché sans certifications et autorisations.

wyat-staff
wyat-staff
WYAT Magazine est le nouveau média de la Youth Culture Afro. Pop culture, Lifestyle, société et tendances décryptées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Latest news

Quand le magazine australien Who interviewe la mannequin Adut Akech et utilise la photo d’une autre mannequin noire

La mannequin australo-soudanaise Adut Akech, qu’on peut voir sur la couverture du mois de septembre du Vogue britannique imaginée par Meghan Markle, faisait...

Que signifie être végétalienne (végane) et noire dans la vie de tous les jours

Sans trop réfléchir, pour vous, à quoi ressemblerait un groupe de «végans»? A vrai dire, il n'y a pas...

Et si «Us» était une métaphore complexe de la santé mentale des Noirs

Cet article a été traduit et adapté de l'article de Aaron Barksdale pour Vice Magazine. En mars 2019, le réalisateur...

Si l’accord de Jay-Z avec la NFL vous surprend, c’est que vous n’avez pas bien suivi la carrière de Jigga

L'annonce de la signature d'un accord entre le magna du Hip-Hop, Jay-Z et la NFL - La Ligue Nationale...

Puma célèbre l’héritage de Nipsey Hussle à travers une collaboration posthume très attendue

Le 31 mars 209, Ermias «Nipsey Hussle» Asghedom était assassiné devant son magasin, The Marathon Clothing. Il avait 33...

Le musée national d’art africain met en place une exposition dédiée au patrimoine artistique féminin

Situé à Washington et créé en 1974 par l'institution américaine du SmithSonian, le Musée National d'Art africain est un...

Must read

Quand le magazine australien Who interviewe la mannequin Adut Akech et utilise la photo d’une autre mannequin noire

La mannequin australo-soudanaise Adut Akech, qu’on peut voir sur la couverture...
- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you