La réalisatrice Nia DaCosta insuffle une nouvelle vie à un film d’horreur iconique en proposant une « suite spirituelle » au film classique Candyman sorti en 1992 sur un tueur surnaturel au crochet. « Candyman » est produit par Jordan Peele, qui a co-écrit le scénario avec Win Rosenfeld et DaCosta.

S’appuyant sur un remix sinistrement ralenti de « Say My Name » des Destiny’s Child – oui, Queen Bey est de la partie – la bande-annonce s’ouvre sur un groupe d’adolescentes qui osent dire le nom du slasher dans les toilettes d’une école jusqu’à ce que ce dernier leur réponde et démontre que la légende urbaine est vrai.

Le film se déroule dans la « section désormais gentrifiée de Chicago », sur le terrain des projets immobiliers Cabrini-Green, où sont répandues les cendres d’un artiste noir lynché pour avoir eu un enfant avec une femme blanche dans les années 1800. Il a été enduit de miel et les abeilles l’ont attaqué, le piquant à mort – d’où, à sa résurrection, le nom de Candyman et le caractère maladivement “doux” de ses meurtres.

Cette fois-ci, la star des « Watchmen », Yahya Abdul-Mateen II, un nouvel habitant espérant s’inspirer de l’histoire troublée du quartier, semble réveiller le tueur en explorant les meurtres légendaires dans son œuvre. Il en résulte, bien sûr, un bain de sang, des abeilles et la naissance d’une nouvelle légende.

La réalisatrice DaCosta a déclaré que la gentrification est « ce qui nous a aidé à réimaginer l’histoire« , ajoutant qu’elle voulait que le film soit « audacieux, amusant mais aussi significatif ».

Le film met également en vedette Teyonah Parris, Colman Domingo, Vanessa A. Williams et le premier Candyman lui-même, Tony Todd. « Candyman » sort en salles le 12 juin.
En attendant, les internautes ont rapidement réagi sur Twitter à propos du fait que la bande-annonce transforme une chanson culte – Say My Name – en un son effrayant. Ce n’est pas la première fois qu’un film de Jordan Peele donne une tournure inquiétante à une chanson populaire. La bande-annonce du film d’horreur « Us » sorti en 2019 reprenait également une version obsédante du classique hip-hop des années 90 « I Got 5 On It », du duo Luniz.

ECRIRE UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here