Colin Kaepernick est certainement l’une des personnalités noires les plus respectées par la jeunesse afro-descendante à travers le monde depuis qu’il a tenu tête à la NFL. Il est définitivement entré dans l’histoire et continue de susciter l’admiration et l’inspiration auprès de plusieurs d’entre nous pour ses combats. Et comme si ça ne suffisait, l’ancien quaterback a récemment annoncé qu’il publierait ses mémoires par l’intermédiaire de sa nouvelle société, Kaepernick Publishing, en partenariat avec Audible, rapporte USA Today.

Notre champion de 32 ans confie qu’il adore lire (ça tombien, moi aussi Colin) et insiste sur l’importance du degré d’alphabétisation, notamment auprès de nos jeunes. C’est le travail qu’il mène avec sa fondation. Pour pousser sa démarche jusqu’au bout, notre ami philanthrope a décidé de créer sa propre maison d’édition. Celle-ci lui permettra de (re)penser et définir la narration pour les Noirs. Et on dit oui!

« J’ai appris très tôt qu’en luttant contre l’oppression systématique, la déshumanisation et la colonisation, celui qui contrôle le récit façonne la réalité de la façon dont le monde voit la société », a déclaré Mr Kaepernick, toujours aussi percutant. « Il contrôle qui est aimé, qui est détesté, qui est dégradé et qui est célébré. »

Lors d’une interview exclusive accordée à USA Today Sports, l’activiste a annoncé qu’il était motivé pour créer des opportunités pour les écrivains, auteurs et créateurs noirs en les aidant à conserver la propriété de leur travail. Par-dessus tout, il a déclaré que « la manipulation, la colonisation, la distorsion des récits, de la narration, de l’histoire a été faite pour toujours » et il s’efforce de contrecarrer et de centraliser ces images.

Colin Kaepernick a fait savoir que la littérature noire, en particulier l’Autobiographie de Malcolm X – qui est remise à chaque enfant dans chaque camp « Know Your Rights » organisé avec sa fondation- continue de l’inspirer et de lui apprendre à naviguer dans les espaces dans lesquels il est entré et à développer ses pensées. Malcolm X disait d’ailleurs : « Si vous ne faites pas attention, les journaux vous feront haïr les gens qui sont opprimés et aimer ceux qui les oppriment ».

Souvenez-vous, Kaepernick s’est agenouillé pendant l’hymne national avant une rencontre de la NFL pour protester contre la brutalité policière. Dans son mémoire à paraître, il racontera le cheminement qui l’a conduit vers l’activisme: « J’ai eu beaucoup de questions sur ce qui m’a amené à protester », a-t-il déclaré. « Pourquoi l’ai-je fait ? Pourquoi l’ai-je fait à ce moment-là ? Pourquoi ne l’ai-je pas fait plus tôt dans ma carrière ? Beaucoup de questions sur ce qui m’a conduit à ce point. Ce qui m’a amené à vouloir partager cette histoire et à donner un aperçu. Je pense donc qu’il y a beaucoup d’intérêt autour de cette histoire, mais le temps nous dira quand le livre sortira ».Pour autant, le joueur n’oublie pas son premier amour: le football américain. il n’exclue pas de rejouer. « Je m’entraîne encore cinq jours par semaine. Je suis prêt à partir, je suis prêt à passer un coup de fil, à faire des essais, à m’entraîner à tout moment. J’attends toujours que les propriétaires et leurs partenaires cessent de fuir cette situation. J’espère donc recevoir un appel pendant la basse saison. Je l’attends avec impatience ».

ECRIRE UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here