Une élève a perçu la somme de 10 00 euros après avoir été renvoyée de l’école à plusieurs reprises parce qu’elle avait des cheveux afro, ce que les enseignants lui ont dit être contre la politique de l’uniforme. Ces derniers considéraient également que cela empêchait les autres élèves de voir le tableau.

Ruby Williams a été renvoyée chez elle alors qu’elle essayait d’étudier et, dans son album de promotion de 11e année, une photo d’elle de 7e année, dans laquelle elle avait les cheveux lisses, a été utilisée.

Elle a obtenu un règlement à l’amiable après que sa famille ait intenté une action en justice contre l’école Urswick à Hackney, dans l’est de Londres, avec le soutien de la Commission pour l’égalité et les droits de l’homme (EHRC), alléguant qu’elle avait fait l’objet d’une discrimination fondée sur la race.

Mais les parents de Ruby, Kate et Lenny Williams, affirment que la bataille de trois ans a détruit la confiance de leur fille pendant ses années scolaires vitales. Elle a manqué beaucoup de leçons au milieu de la dispute.

Ruby, qui avait 14 ans à l’époque, a déclaré qu’elle s’était sentie « humiliée » et « stressée » lorsqu’elle a été renvoyée chez elle par l’école secondaire the Church of England (CoE) pour avoir laissé pousser ses cheveux afro naturellement. « La raison que l’on m’a donné est mes cheveux pourraient empêcher quelqu’un de voir le tableau blanc ou le professeur », affirme l’adolescente.

Elle a essayé de nombreuses coiffures pour se conformer aux règles, notamment des tresses et des extensions. Mais les styles alternatifs étaient trop chers à entretenir, ils ont endommagé ses cheveux et l’ont laissée avec une alopécie (chute de cheveux).

« Comme mon père est rastafari, il a toujours souligné que les cheveux sont très importants, mais ce n’est qu’après avoir fait face à cette situation que j’ai compris ce qu’il voulait dire », a déclaré Ruby à au site The Independent.

L’école a revu sa politique en matière d’uniforme – qui disait auparavant que « les cheveux de style afro, y compris les chignons, doivent être de taille et de longueur raisonnables » – en 2017 à la suite d’une plainte déposée.

La politique sur le site web dit maintenant que les coiffures doivent être « raisonnables et ne doivent pas avoir d’impact sur les autres étudiants » et que les cheveux ne doivent pas couvrir les yeux de manière significative car cela « affectera l’apprentissage ».

Il n’y a pas de restrictions sur la longueur, mais les cheveux longs doivent être attachés pour l’Education Physique, les sciences et la technologie.

ECRIRE UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here