Je suis un homme noir qui est sorti aussi bien avec des femmes noires qu’avec des femmes blanches. Mais après ma dernière relation avec une femme blanche, mes rencontres avec des femmes noires et mes conversations avec des amis qui sortent avec des femmes blanches, j’ai pris la décision de ne plus sortir avec de femmes blanches. Et pour celles et ceux que mon propos heurte, j’aurais également aimé vous voir aussi en colère chaque fois que des hommes noirs énumèrent sur Internet et sur les réseaux sociaux les raisons pour lesquelles ils refusent de sortir avec des femmes noires. En ce qui me concerne, voici mes 8 raisons.

1. Elle ne comprennent pas les noir·e·s

Les femmes blanches que j’ai connues ne comprenaient pas l’expérience des Noirs dans le monde occidental. Certaines essayaient mais, la plupart du temps c’était à côté de la plaque ou alors, elles faisaient semblant par simple approbation. D’autres en revanche ne s’importunaient même pas, considérant que c’était à peu près la même chose qu’être une femme dans ce monde. Une assertion qui m’a d’ailleurs fait réaliser combien ça devait être dur d’être une femme noire, mais c’est une autre histoire.

Ça avait le don de me rendre malade. Rentrer du travail après avoir appris qu’un autre jeune garçon noir innocent avait été abattu par balle, avoir envie d’évacuer sa colère mais être confronté à un regard vide et un haussement d’épaules. J’avais envie que mes copines soient aussi révoltées que moi, pas seulement parce qu’un garçon noir avait été assassiné, mais parce qu’il s’agissait d’abord d’un être humain. Mais elles semblaient rarement s’en soucier. Puis un jour, une femme blanche plutôt réfléchie m’a dit: « votre petite amie vous aime mais elle n’aime pas votre communauté ». Des paroles qui ont suffi pour moi à tout expliquer.

2. Elles ont un complexe de supériorité

Qu’ils en aient conscience ou non, les blancs entretiennent toujours un complexe de supériorité vis-à-vis des « autres » aujourd’hui encore. Dès le berceau, on leur inculque insidieusement qu’ils sont « supérieurs » et à l’origine de toutes les grandes réalisations de ce monde.

Même lorsque les femmes blanches que j’ai connues ne se pensaient pas racistes, en sortant avec elles, j’avais toujours cette impression que consciemment ou inconsciemment, elles attendaient de l’homme noir que je suis qu’il apprécie qu’elles aient délaissé des hommes blancs pour être avec lui, un noir. Un peu comme si elles me faisaient implicitement comprendre qu’elles auraient pu être avec des hommes blancs – « meilleurs » – mais qu’elles avaient choisi d’être avec un homme noir. Peu importe qui j’étais en tant qu’individu (Beau? A succès? Charismatique?), je me devais de me sentir chanceux d’être avec elles en tant que blanches.

3. Je n’ai pas besoin de la « validation blanche »

Nombreux sont les hommes noirs qui fréquentent des femmes blanches pour s’intégrer ou pour mieux se sentir intégrés. Ils pensent qu’en se mettant en couple avec une femme blanche, cela les humanisera davantage et ils deviendront ainsi « une personne à part entière ». J’ai lu une fois que certains hommes ont du mal à se connecter avec des femmes noires parce qu’elles incarnent le symbole de leur propre échec en tant qu’hommes. Une femme blanche représenterait donc l’acceptation dans un monde blanc et une lotion apaisante pour leur fierté et leur ego. Dans les bras d’une femme blanche, ils peuvent imaginer qu’ils sont égaux à l’homme blanc. A titre personnel, je n’ai pas besoin de me sentir l’égal de qui que ce soit. Je sais déjà que je le suis.

4. Je souhaite avoir une relation honnête et authentique

Si je sors avec une femme blanche et que je ne peux pas discuter avec elle de mes sentiments concernant le racisme de peur qu’elle ne me taxe d’aigri qui voit le mal partout, ce n’est pas une véritable relation selon moi. Beaucoup d’hommes noirs que je connais minimisent et intériorisent le racisme qu’ils expérimentent au quotidien pour ne pas se voir coller l’étiquette d’hommes noirs arrogants, en colère et revendicatifs, mais sont pourtant déchirés de l’intérieur. La plupart des blanches – et des Blancs d’ailleurs – n’aiment pas aborder ces sujets car ça les met mal à l’aise et préfèrent vivre dans le déni bien qu’ils savent que ça préoccupe leurs partenaires et les ronge de l’intérieur. Est-ce possible de véritablement aimer son partenaire dans ce cas? Moi, en tout cas, je n’en ai pas besoin dans ma vie.

5. Parce que JE M’AIME

Lorsque je me regarde dans une glace, j’aime ce que je vois. Ma peau marron, mes yeux bruns foncés, mes lèvres épaisses, mon nez rond et mes cheveux crépus. Tout cela, je le recherche chez ma partenaire. J’ai des traits afros très prononcés et j’ai toujours été attiré par les femmes noires avec les mêmes traits. D’ailleurs, j’ai lu dans un bouquin que lorsqu’un homme noir insulte les femmes noires pour justifier son choix de se mettre en couple avec une femme blanche ou autre, il confirme et renforce inconsciemment sa propre infériorité.

6. Je ne suis pas un divertissement

Il y a tellement de blancs qui voient en les hommes noirs de simples divertissements, un peu comme des comédiens ou danseurs. Et certains hommes finissent par entrer dans ce rôle pour faire rire, allant jusqu’à dénigrer leur propre communauté et tout ce qui attrait aux « noirs », devenant ainsi des stéréotypes dans le seul but est de vivre plus confortablement. Et quel confort? J’ai beaucoup trop de fierté pour ça.

7. Parce qu’au fond, beaucoup jalousent les femmes noires

Peu l’admettront mais, il y a beaucoup plus de femmes blanches qui jalousent les femmes noires qu’elles ne le croient. Sinon, comment expliquer toutes ses vidéos ou tweets arrogants où des hommes noirs s’allient avec leurs campagnes/crush blanches pour dénigrer les femmes noires? Avez-vous souvent vu l’inverse? J’ai souvent entendu des femmes blanches en couple avec des amis noirs véhiculer les stéréotypes sur les femmes noires qu’elles avaient entendus: « je n’ai pas un sale caractère », « je n’ai aucun problème avec les femmes noires contrairement à elles », etc. Il y a comme cette impression qu’elles se sentent en concurrence directe avec les femmes noires et ont tendance à inverser les rôles.

8. Et la dernière raison, très subjective… Parce que les femmes noires sont juste wow!

Aujourd’hui, j’aspire plus à rencontrer une femme noire parce qu’avec les femmes noires, je peux être moi-même et arrêter de porter ce masque que je porte dans le monde blanc. Avec une femme noire, je serais toujours pleinement considéré et je n’ai pas à essayer d’être quelqu’un d’autre. Je n’ai pas besoin d’être « le bon homme noir ». Je peux juste être moi. Et puis, entre-nous, les femmes noires sont si belles que je serais fou de ne pas vouloir sortir avec elles.

26 COMMENTAIRES

  1. Bravo pour l’affirmation de l’identité noire. Nous avons tout:beaux et belles naturellement. Nous sommes forts et intelligents et c’est à nous qu’il revient de nous imposer car si le Bon Dieu ou la nature te donne quelque chose il faut en jouir. Alors affirmons nous partout. Bravo.

  2. C’est du n’importe quoi. Je crois que le noir qui a écrit cet article est encore plus raciste que les racistes eux mêmes . C’est un article de merde . Si vous préfèrez les femmes au teint sombre c’est ton goût . Ne forcez pas les gens à être comme vous.

    • Ya beaucoup beaucoup d’hommes blanc qui sort des truc pire sur Les femmes noires qui pa femme noires personnes dit rien et lui quand il dit la vérité sur son ressenti sayez franchement je vois pas ta quoi de raciste vous réfléchissez comment srx

    • Cet article est digne d’un homme, un VRAI. pas un vendu complexé comme vous. Les gens comme vous etes des contraceptifs naturel pour femmes noires. Votre mere aurait du vous avortez!

      • C’est vous qui êtes une erreur de la nature. Rassurez-vous : aucun homme blanc à moins d’être complètement masochiste ne voudra d’une raciste décomplexée comme vous

  3. c’est courageux et profond bravo pour votre témoignage. En ce qui me concerne lorsque je vois ces hommes noirs et femmes noires célèbres en couples mixte avec des blancs toujours occupés à dénigrer les personnes de leur communauté afin de montrer leur « réussite » et plaire aux blancs…. un profond dégout me prend à leur endroit car non seulement ils font étalage de leur complexe d’infériorité mais ils se ridiculisent comme jamais aux yeux du monde. Nous vivons toujours dans un monde profondément inégalitaire entre les hommes. Il n’est pas question de me mettre en couple avec quelqu’un en dehors de ma race.

  4. Je peux comprendre cet article même si on pourrait l’appliquer dans sens opposé, du point vue de la femme blanche que ke suis. Mais ce serait diffuser des stereotypes racises . A mon avis. c’est dommage de se fermer complètement à toute éventuelle relation sous prétexte que celle ci nous a déçue. Néanmoins, je le comprends en bien des points. il me semble un peu faussé car les problèmes typiques des couples mixtes, sont principalement le manque de communication, et les rapport homme/ femme trop marqués d’une part. Et puis, d’autre part, le fait qu’on doive forcément abandonner une partie de sa culture au profit de l’autre alors que c’est justement sur cette différence que le couple mixte repose. Et il s’enrichit de cultures, de coutumes et pensées différentes. c’est plutôt tot là que se situe le malaise chacun pensant que l’autre imagine telle ou telle chose, et utilise de faux prétextes principalement lies à ses origines pour expliquer (ou non) ses propres comportements d’etres humains.
    Peut être ne s’agissait il pas de veritables amours tout simplement car des couples mixtes amoureux j’en connais personnellement si mon mari rentrait en parlant de ses sentiments d’indignation face au racisme dont il a été temoin ou victime, j’en souffrirais tout autant que lui. Ca me révolte toujours mais je ne parle que de mon cas personnelle. Les frontières mentales, les préjugés sont parfois plus infranchissables que les frontières géographiques. Le père de mon fils, africain même si l’on ne vit plus ensemble pour des raisons différentes de celles énumérées impossibilité de vivre ensemble visa, amours impossibles et manque de chance mauvais choix, restera l’amour de ma vie c’est un amour incommensurable, incomparable.

  5. De toute évidence l’auteur de ces inepties souffre d’un complexe d’infériorité et est raciste. Il y a beaucoup plus de racisme et d’antisémitisme en Afrique et dans la diaspora africaine que chez les Blancs ou Caucasiens : d’autant qu’une femme blanche ou juive a beaucoup plus de chances d’être victime d’une agression ou d’un crime raciste qu’une femme noire ou qu’un homme noir. Mais l’auteur de cet article est incapable d’admettre cette réalité, et effectivement, pour cette raison, il vaut sans doute mieux qu’il ne fréquente que des femmes noires.

    • Mais ??? Tu raconte vraiment n’importe quoi ya quoi de raciste a ça enft ? Jveux savoir ya beaucoup moins de racisme en Afrique qu’ici tu as vécu en Afrique non moi si les étrangers son clairement mieux traite qu’ici et c pas faux ce qu’il a dit toujours les mêmes le racisme antiblanc il n’existe pas et d’ailleurs c pas faux les blancs ils ont toujours un complexe de supériorité si CT le contraire on allait pas vous entendre

      • La pauvre merde raciste c’est toi. Rien qu’au Zimbabwe sous le régime de Robert Mugabe la minorité blanche a subi des persécutions racistes ayant fait des milliers de victimes, femmes et enfants inclus. En Cote d’ivoire les Blancs ont subi un pogrom (pillages et viols) en 2004. Je n’en finirai plus à citer les crimes anti-blancs commis en Afrique du sud, aux Usa ou en Europe : la liste serait trop longue. Sans compter les crimes antisémites dont certains sont commis par des Noirs. Merci par vos commentaires de prouver votre racisme et votre ignorance crasse.

      • Le racisme anti-blancs est le plus répandu sur terre (avec l’antisémitisme) et tu en es un parfait exemple. Il y a tellement de racisme en Afrique subsaharienne que d’ici quelques années plus un seul Blanc n’osera y mettre les pieds. Même en France certains Blancs choisissent de déménager voire de s’expatrier pour ne plus subir injures et agressions racistes.

      • Les commentaires racistes de Agnes Zan Viergena et Bawel confirment la justesse de mon propos. Dire « le racisme anti-blancs n’existe pas  » est ni plus ni moins une forme de négationnisme.

      • Merci de montrer votre racisme et votre ignorance crasse. Avec la liste des crimes racistes anti Blancs commis ces 20 dernières années on pourrait remplir un livre . Rien qu’au Zimbabwe sous le régime de Robert Mugabe la minorité blanche a été victime de persécutions racistes ayant fait des milliers de victimes, femmes et enfants inclus. Les crimes racistes anti Blancs (meurtres, viols, actes de torture) se sont multipliés en côte d’ivoire, en Afrique du sud ou encore aux USA ou en Europe. Donc les pauvres merdes (je parle comme vous) racistes c’est vous. La seule minorité subissant des crimes racistes en Europe ce sont les Juifs et certains crimes antisémites comme le meurtre de Sarah Halimi sont commis par des Noirs. Le racisme a indiscutablement changé de camp.

    • Vous avez entièrement raison, Alexie. Les insultes de racistes ignares que vous recevez illustrent parfaitement le racisme haineux et souvent violent en actes qui existe en Afrique noire et chez les Noirs d’ Europe et des USA. BAV.

  6. Merci pour ce superbe article ultra rafraîchissant qui tranche avec tous les discours d’aliénes qu’on voit régulièrement. Vous expliquez de facon concise et efficace ce que certains ne veulent admettre ou font exprès/se voilent la face pour ne pas admettre leur aliénation. Merci encore cetye article me mets du baume au coeur 🌼

  7. Les commentaires racistes et ecoeurants de Agnes zan viergena et bawel confirment la justesse de mon propos. Rien qu’au Zimbabwe la minorité blanche, femmes et enfants inclus, a subi des persécutions racistes ayant fait des milliers de victimes. Le racisme a depuis longtemps changé de camp.

  8. Ce qui est sûr c’est qu’étant donné le racisme qui existe en Afrique et chez la diaspora africaine (comme le montrent les commentaires répugnants ci-dessus) je ne pourrai jamais sortir avec un(e) Noir(e). Le racisme anti-blancs et l’antisémitisme sont de loin les deux plus répandus aujourd’hui. Et ceux qui se traduisent par le plus de crimes et d’horreurs en tous genres, ce qu’un(e) Noir(e) ne pourra jamais comprendre.

ECRIRE UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here