Avez-vous déjà été attiré·e par quelqu’un tout en ressentant que quelque chose n’allait pas? Et si vous étiez dans une situation que l’on peut qualifier de fétichisme racial? Le fétichisme racial consiste à fétichiser de manière romantique ou sexuelle une personne ou une culture appartenant à une «race» ou un groupe ethnique spécifique. Voici 12 façons de savoir si la personne que vous aimez peut vous fétichiser.

12La personne ne s’intéresse pas vraiment à votre culture

Une personne qui n’est attirée que par vous en tant qu’objet de son fantasme investira peu ou rien dans l’apprentissage de votre culture. Bien qu’elle vous réfère à des stéréotypes culturels, elle exprime un manque d’intérêt lorsque vous expliquez pourquoi il est problématique de regrouper toutes les personnes de votre «race» ou groupe ethnique en un seul groupe. Une personne qui prend soin de vous chercherait à comprendre et à apprécier votre relation avec votre culture, pas à la traiter comme un ornement.

11La personne fait référence aux stéréotypes sur votre origine ethnique à plusieurs reprises

Une personne qui vous fétichise évoquera souvent des stéréotypes sur votre «race» ou groupe ethnique, puis se demandera si vous correspondez à ceux-ci ou non. Des questions comme «Est-ce que ce qu’ils disent des hommes noirs au lit est vrai?» constituent déjà un bon indicateur qu’une personne est plus intéressée par l’esthétique que par vous.

10La personne ne s’intéresse pas vraiment à votre personnalité

Une personne attirée par VOUS montrera de l’intérêt pour votre personnalité et votre caractère, se souciera si vous êtes drôle, doux-ce, gentil·le, intelligent·te, etc. Si vous soupçonnez qu’une personne est plus intéressée par les stéréotypes raciaux que par toutes les nombreuses qualités qui font de vous un individu, faites confiance à votre instinct. Il y a de très bonnes chances qu’elle vous fétichise.

9La personne a des frissons lorsque vous « jouez le jeu »

Méfiez-vous des gens qui montrent de l’excitation ou de l’amusement lorsque vous faites des choses qu’ils considèrent comme stéréotypées de votre groupe ethnique ou de votre culture, comme si vous affirmiez des hypothèses qu’ils ont faites à votre sujet.

8La personne caricature vos codes culturels et imite votre langage

Imiter ouvertement les normes de la culture de quelqu’un d’autre c’est fétichiser la personne. En ce qui concerne les termes d’argot ou votre langage, méfiez-vous d’une personne qui se sent à l’aise d’utiliser des mots tout en ignorant le poids historique ou la signification culturelle qu’ils peuvent avoir.

7La personne se revendique « noire à l’intérieur »

Une personne non-noire ne devrait jamais faire référence à la «personne noire au fond de lui/elle». Période. Le langage, les manières, les traits de personnalité, les goûts et les aversions peuvent certainement s’étendre à travers les cultures, mais prétendre être ou être comme une personne d’un groupe ethnique différent est problématique à plusieurs niveaux.

6La personne ne vous présente pas à ses amis et à sa famille

Une personne qui est sérieuse à votre sujet voudra que vous fassiez partie de sa vie. Si elle ne vous présente jamais ses amis ou sa famille, la relation est tout simplement transactionnelle. Il vaut toujours la peine de se demander pourquoi quelqu’un n’est pas à l’aise de vous présenter son entourage.

5La personne vous dit que vous ressemblez à son ex

Si une personne vous dit que vous ressemblez à son ex, il y a de fortes chances qu’elle ait poursuivi une relation avec vous expressément en raison de ces caractéristiques similaires. Les personnes qui fétichisent leurs partenaires recherchent souvent spécifiquement des personnes qui correspondent à « un certain moule ».

4La personne compare votre couleur de peau à de la nourriture

Les surnoms comme «Chocolat» ou «Caramel» peuvent être considérés comme des termes affectueux, mais lorsqu’ils ne sont pas les bienvenus, utiliser de la nourriture pour décrire le teint d’une personne est définitivement considéré comme fétichisant. À moins que vous n’ayez clairement indiqué que vous accueilliez un surnom comme celui-ci, les produits alimentaires comme les surnoms doivent disparaître.

3La personne viole votre intimité sans votre permission

Solange l’a chanté « Don’t Touch My Hair ». Ce n’était pas qu’un simple refrain. Les personnes qui vous fétichent peuvent toucher des parties de votre corps dont elles ne croient pas qu’elles réelles, souvent sans votre consentement. Elles peuvent même aller jusqu’à remettre en question la taille, la couleur ou la texture, tout en ne considérant pas qu’elles vous traitent comme une expérience scientifique. 

2La personne évoque la « Black Culture » pour vous plaire

Lorsque vous rencontrez une nouvelle personne et que celle-ci essaye de tisser un lien avec vous, prêtez bien attention à la façon dont elle est impatiente de vous parler d’éléments de la Pop culture dont elle pense que toutes les personnes noires adorent. Cela passe par des déclarations comme « J’adore la Kizomba », « Je trouve qu’on s’amuse plus dans les soirées Black », « Le Hip Hop nique tout ». Ce genre de propos pourraient signaler qu’ils émettent des hypothèses problématiques sur la musique, les films, la nourriture ou la mode que vous aimez pour essayer de trouver des points communs, dans les goûts et les aversions.

1La personne vous considère comme son/sa premier·e noir·e

Les accroches du type «Je n’ai jamais rencontré de personne noir·e avant» peuvent vous alerter sur le fait que vous devez vous diriger vers la porte. Une personne qui vous fait savoir qu’elle n’est jamais sortie avec quelqu’un de votre groupe ethnique peut fétichiser une partie de votre identité et vous utiliser comme test. Ils peuvent poser des questions comme «Les Noirs…?» Et utiliser vos réponses comme méthode pour confirmer ou nier une fausse vérité.

ECRIRE UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here