Mercredi, l’annonce est tombée : la rappeuse Nicki Minaj se produirait au cours du mois au Jeddah World Fest qui a lieu en Arabie Saoudite. Une décision qui a beaucoup fait parler d’elle étant donné l’ultra-conservatisme qui règne encore dans le royaume.

Nicki Minaj devrait être en tête d’affiche du festival de musique qui se tiendra le 18 juillet. Selon le quotidien saoudien Saudi Gazette, Raed Abuzinadeh, directeur général du festival, aurait même qualifié l’événement de « plus grand festival musical de ce type dans la région ». Conformément à la législation saoudienne, la manifestation sera sans alcool ni drogue, sera ouverte aux personnes âgées de 16 ans et plus et se déroulera au stade sportif King Abdullah de la ville de la mer Rouge.

Bien que l’Arabie Saoudite ait récemment assoupli certaines restrictions (levée de l’interdiction des salles de cinéma après 35 ans de prohibition et attribution du droit de conduire aux femmes), les espaces publics sont généralement séparés par sexe et les droits des femmes restent restreints. L’annonce de la performance de Minaj, compte tenu des paroles risquées et du personnage sur scène de la rappeuse, a suscité un débat animé.

Dans une vidéo particulièrement visionnée – plus de 37 000 fois – sur Twitter, une saoudienne portant un foulard dénonce l’hypocrisie flagrante du gouvernement saoudien, sachant que les femmes qui assisteront au concert de Nicki devront porter une longue robe appelée abaya. « Vous ne pouvez pas me demander de porter l’abaya et la tenue vestimentaire conservatrice à un concert où vous apportez Nicki Minaj et toute sa vulgarité et ses chansons sur le fait de secouer ses fesses », dit-elle en arabe. « Elle va aller secouer son cul et toutes ses chansons sont indécentes, parler de sexe et de tremblement de cul, puis tu me dis de porter l’abaya », poursuit-elle. « Que se passe-t-il? »

En plus de Minaj, Steve Aoki et l’artiste britannique Liam Payne vont également se produire à Jeddah. Lorsque le compte Twitter officiel du festival a annoncé les prestations d’Aoki et Payne dans la programmation, ils ont inclus des photos des deux artistes. L’annonce de Nicki ne comprenait qu’une image animée de son nom.

La nouvelle de la performance de Minaj arrive après qu’une vague de mauvaise presse ait impliqué l’Arabie Saoudite dans l’assassinat du journaliste du Washington Post, Jamal Khashoggi, assassiné en 2018 à l’ambassade d’Arabie Saoudite d’Istanbul. Les services de renseignements américains pensent que son exécution a été ordonnée par le prince héritier Mohammed bin Salman.

Certains se sont depuis lors rendus sur Twitter pour critiquer le choix du royaume, soulignant les libertés creuses que le gouvernement utilise pour prétendre embrasser la modernisation.

ECRIRE UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here