Alexandra Shipp est une actrice afro-américaine découverte avec son interprétation de la regrettée chanteuse Aaliyah dans le biopic très controversé qui lui est dédié. Par la suite, elle a notamment été aperçue dans Straight Outta Compton puis – consécration – dans X-men: Apocalypse où elle interprète le rôle de la mutante Tornade. La jeune actrice a récemment essuyé des critiques sur le réseau social Twitter après qu’elle ait qualifié des propos visant à dénoncer le colorisme – dévaluation d’un individu à cause de l’intensité de sa couleur de peau -(source) de « racistes ».

Tout est parti du tweet enjoué d’une fan. En effet, avec le rachat de la quasi-totalité du groupe 21st Century Fox, Disney dispose désormais de tous les droits d’exploitation des super-héros de Marvel. Suite à cette annonce, une fan s’est empressée de faire savoir à Shipp combien elle aimerait voir réunis les super-héros Thor et Tornade sur grand écran. Ce à quoi l’actrice a bien évidemment répondu très favorablement.

L’actrice Alexandra Shipp reçoit une leçon de colorisme de la part de Twitter
Mais c’était sans compter sur l’intervention de certain·e·s twittos qui ont saisi l’occasion pour évoquer le changement du casting complet du film et en particulier le remplacement d’Alexandra Shipp par une actrice noire « plus foncée » dans le rôle de Tornade.

Nope. Disney change toute l’équipe du casting, chérie. Désolé. Dark Phoenix sera ton dernier (X-men). Nous allons avoir une Tornade à la peau foncée et dont la race ne prête pas à confusion comme nous le méritons.

Une remarque qui n’est naturellement pas passée chez l’actrice. Touchée, celle-ci a alors tenu à riposter dans un message très passionné:

« Ca. Ici. De la haine pure. C’est dégoûtant. Toute ma vie, j’ai dû défendre mon teint, comme si c’était contrôlable, comme si je me suis déjà faite traiter comme une blanche. Désolé, votre racisme ne fonctionne pas sur moi. Je suis une femme noire forte et personne ne pourra JAMAIS m’enlever ça, même pas un troll ».

Une sortie qui se voulait sincère mais qui a manqué son objectif lorsque l’actrice a parlé de « racisme ». D’autres Twittos se sont alors joints à la conversation pour expliquer à Alexandra Shipp la différence entre « racisme » et « colorisme ».

Sista, le fait que les noir·e·s à la peau foncée veuillent être représenté·e·s, ce n’est pas du racisme. L’emmener dans tes mentions c’est peut-être aller un pont trop loin mais ignorer le colorisme et ses effets négatifs n’est pas cool non plus.

Il m’a fallu beaucoup de temps, personnellement, pour apprendre à *ne pas* prendre les critiques du colorisme / du privilège de la peau claire comme des attaques personnelles et/ou le déni de ma propre négritude.

L’actrice essaye tant bien que mal de défendre son propos en évoquant les critiques qui émanent souvent de sa propre communauté vis-à-vis d’elle mais la twittosphère est bien décidée à lui donner quelques cours concernant les notions de bases.

Tu veux savoir ce que je trouve intéressant? (C’est que) 90% du racisme que j’ai expérimenté dans ma vie a été de la part d’autres personnes noires. C’est dingue! Pourquoi ça? Pourquoi dire à une femme qu’elle n’est pas assez (noire) parce que VOUS VOUS LE PENSEZ?

Vous n’avez pas fait l’expérience du racisme de la part des Noirs et je suggère un réexamen du mot et de sa véritable définition. Colorisme, racisme, sectarisme sont trois choses tout à fait différentes. Prenez une certaine responsabilité pour les rôles que vous acceptez et sachez qu’Hollywood préfère cacher la peau foncée.

« Je ne refuse jamais un rôle juste pour faire plaisir aux gens »

Traduction: Je ne me soucie pas assez du colorisme pour alerter les directeurs de casting et ne pas prendre des rôles qui devraient aller à des femmes à la peau foncée malgré le fait qu’il y ait plus de rôles pour les femmes à la peau claire que je pourrais choisir.

Fort heureusement, d’autres voix sont venues à la rescousse de la jeune actrice, soulignant le fait qu’elle n’avait tout simplement pas employé les bons mots, mettant ainsi en perspective la conversation.

A titre de rappel, Alexandra Shipp est la deuxième actrice métisse – après Halle Berry – à interpréter le personnage de Tornade, souvent représenté avec la peau foncée dans la bande dessinée. Ce qui a tendance à agacer les fans.

Racisme? Colorisme?

Souvent confondu avec le racisme, le colorisme est un sujet récurrent au sein des populations afro-descendantes et en particulier au sein de la communauté noire américaine où il fait toujours couler beaucoup d’encre. Le site colorismhealing définit le racisme comme des « attitudes préjudiciables et/ou actes discriminatoires à l’égard des personnes en raison de leur situation raciale réelle ou perçue » ; et le colorisme comme des « attitudes préjudiciables et/ou actes discriminatoires à l’encontre des personnes en fonction de la couleur (teinte ou tonus) de leur peau ».

ECRIRE UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here