Connect with us
(c) Gone Too Far - Shoot day

Opinions

Non, nous ne sommes pas forcément « mieux » éduqués que les « blancs »

J’ai eu un débat assez intéressant l’autre jour (Oui parce que, moi, ma bouche ne porte pas caleçon comme dit ma mère). Ça me fait toujours rire jaune de voir les africain·e·s se « vanter » de ne pas être dans Pascal, le grand frère parce que, soit-disant, nous sérions mieux éduqués, le respect des aînés, toussa toussa…

Mais pour moi, si tu poses les pieds sur les sièges du métro, imposes ta musique à tue-tête à tout le monde, craches comme un lama n’importe où et agresses verbalement les inconnus au moindre désaccord, mais qu’une fois à la maison, tu te tiens à carreau parce que tes parents t’ont bien dressé·e à la babouche/ceinture, et bien désolé, ces derniers ne t’ont pas inculqué·e le RESPECT, ils t’ont inculqué·e la CRAINTE. Le respect est une VALEUR, la crainte est un SENTIMENT. Beaucoup d’entre nous CRAIGNENT leurs parents mais ne les RESPECTENT pas nécessairement, et, par conséquent, ne respectent pas les autres (Attention, je ne dis pas que nous sommes les seul·e·s à commettre des incivilités mais on se sait… Avec nos cousins d’Afrique du Nord…).

Une fois, j’ai répondu à ma mère qui ne comprenait pas pourquoi j’étais bordélique alors que chez elle, on commençait toujours par les tâches ménagères :

« On a toujours fait le ménage parce qu’on avait peur que tu t’énerves, et non parce qu’on se disait que c’était pour notre propre bien. »

En France, il y a cette notion « d’enfants tyrans », ces gosses bien sous tous rapports à l’extérieur qui, une fois chez eux, font la misère à leurs parents et les « dressent ». On en rit (c’est vrai, c’est un peu drôle), sans parler de ceux qui parlent n’importe comment aux profs dans leur établissement. Mais à l’inverse, chez nous, il y a beaucoup de jeunes bien sous tous rapports à la maison et en famille (au sens large) mais qui, dehors, sont des vrais NDOKI (*), jusqu’au jour où la police débarque, là, on passe à 7 à 8 pour dire « mais je ne comprends pas… ».

Il n’y a pas une « meilleure éducation » qu’une autre. Chacun doit prendre chez l’autre. Combien d’enfants en Afrique (je parle du Cameroun en connaissance de cause) mouillent leur lit jusqu’à très TARD sans que les parents ne se posent les bonnes questions (au contraire, l’humiliation est à son maximum) ? Combien de jeunes filles ont bu du liquide JAVEL jusqu’à pourrir de l’intérieur parce que c’était INIMAGINABLE de dire à leurs parents qu’elles étaient tombées enceintes ??? (Parce que, chez nous, les parents ne parlent pas de sexe, même pour la prévention, aux gosses). Combien d’enfants sont mis à la rue parce qu’ils ont OSÉ regarder un aîné dans les yeux quand il les réprimandait et ont du coup été considérés comme « sorciers » (Au Congo, c’est un véritable fléau).

On en rit tous les jours (sur Palabre, les posts sur les parents remportent toujours un VÉRITABLE succès) de nos parents mais il n’y a vraiment pas de quoi s’en « vanter » heing.

*sorcier, mauvais esprit, mauvais sort

Retrouve WYAT sur Facebook

Comments

comments

Wilfried E.K

Fondateur de WYAT Magazine et rédac' chef improvisé! Et sinon, je suis consultant en Marketing affinitaire et en communication digitale. Je suis spécialisé dans les cultures afros.

Cliquer pour commenter

Plus d'articles dans Opinions

To Top
Close