Connect with us

Ecrans noirs

Jussie Smollett explique pourquoi il a refusé que son personnage ait un petit ami blanc dans Empire

Avec le rôle de Jamal Lyon dans la série Empire, Jussie Smollett incarne l’un des personnages gays noirs les plus vus de la télévision (qui plus est en prime time). C’est un rôle qui prend d’autant plus son sens que l’acteur s’est ouvertement déclaré gay en 2015.

Invité dernièrement à l’émission radio “The Clay Cane Show”, il a expliqué pourquoi il a insisté sur le fait que le choix amoureux de Jamal Lyon dans Empire soit également tourné vers un homme « de couleur ».

« On a parlé du fait que Jamal ait un petit ami blanc », se souvient Smollett. « Et j’ai dit: ‘Putain non !’ Pas pour une raison quelconque, seulement, nous avons une responsabilité et nous avons une si belle opportunité de montrer deux hommes noirs dans une relation ensemble, dans une relation saine. »

Soulignant que sa vision du casting « n’était en rien contre les hommes blancs », il a poursuivi, « c’est ce que j’espère, c’est ce que je veux voir et c’est ce que j’aurais aimé voir en étant un gamin. Si j’avais vu certaines choses à l’adolescence, j’aurais eu une compréhension bien différente de qui je suis. »

Au début de la cinquième saison de la série, Jamal commence à sortir avec un journaliste, Kai (interprété par Toby Onwumere) qui révélera plus tard qu’il est séropositif.

Le divertissement grand public a bien sûr souffert d’un manque notable de diversité. Le Hollywood Diversity Report 2017, qui couvrait 1 206 émissions de télévision diffusées au cours de la saison 2014-2015, a révélé que les personnes de couleur avaient réalisé des gains par rapport à leurs homologues blancs dans des rôles devant la caméra. Mais quand il s’agissait de positions dans les coulisses telles que l’écriture et la réalisation, elles perdaient du terrain.

Plus loin dans son interview, Smollett a cité le film primé 2016 « Moonlight », récompensé par un Oscar, comme exemple à Hollywood, décrivant des problèmes qui affectent spécifiquement les personnes queer de la communauté noire – et agissant correctement.

« C’était tout simplement magnifique », a-t-il déclaré à propos du film mettant en vedette Mahershala Ali, Janelle Monáe et Trevante Rhodes. « Il ne s’agissait pas non plus de sexualité, mais bien de masculinité et des règles qui régissent les petits garçons, en particulier les petits garçons noirs, à partir du moment de leur naissance, dont on ne parle jamais vraiment. »

Retrouve WYAT sur Facebook

Comments

comments

wyat-staff

WYAT Magazine est le nouveau média de la Youth Culture Afro. Pop culture, Lifestyle, société et tendances décryptées.

Cliquer pour commenter

Plus d'articles dans Ecrans noirs

To Top
Close